Les enfants de Las Vegas

Publié le par lespassionsdemalo

Les enfants de Las Vegas
Les enfants de Las Vegas


TITRE:  Les enfants de Las Vegas
AUTEUR:  Charles Bock
ÉDITIONS:  Points
NOMBRE DE PAGES:  597

QUATRIÈME DE COUVERTURE: 

Quand Newell, un adolescent hyperactif, s'enfuit de chez lui, ses parents s'écroulent.
Au cours de sa virée nocturne, il croise d'autres jeunes paumés en rupture avec leur famille : une toxico, un livreur de films X, un dessinateur de BD, une strip-teaseuse. Sous les néons blafards de Vegas, ils oscillent entre rêves de gamins et combines de voyous pour tenter de trouver un sens à leur vie...

MON RESSENTI: 

Tout d'abord, un grand merci à Partage lecture et aux Éditions Points pour m'avoir permis cette lecture.

Ce livre est quelque peu déconcertant de part son écriture parfois crue et dure.
L'auteur nous dépeint l'envers du décor de Las Vegas, ville lugubre, bien éloignée de l'image de la ville lumière et ses palaces.
Nous nous enfonçons dans les bas-fonds de cette ville, dans un monde sombre fait de sexe, drogue, vagabondages où les jeunes à la dérive sont livrés à eux mêmes.
En premier lieu, j'ai eu du mal à m'impliquer dans cette histoire; l'auteur passant d'un personnage à l'autre sans transition, au fil des pages, je me suis emparée du récit de la vie des protagonistes pour, finalement m'attacher à chacun d'eux et comprendre leur révolte.
Newell, un petit garçon âgé de 12 ans disparaît brusquement lors d'une virée avec son camarade Kenny. 
Lincoln et Lorraine, ses parents tentent de survivre à sa disparition : Lorraine en allant d'associations en associations, Lincoln, quant à lui se réfugie dans les bars, où alcool et strip-tease sont de mises.
Parallèlement, autour de la disparition de Newell, gravite tout un monde d'individus "paumés".
Il y la fille au crâne rasé qui erre dans les rues avec des drogués...
Kenny, le camarade de Newell,lui, tente d'oublier les violents disputes familiales en dessinant des BD...
Bing Beiderbixxe, un dessinateur de BD, se console de son mal être dans les sex-shops et boîtes de nuits où les filles dansent nues...
Chéri, strip-teaseuse est en quête de gloire et se plie à tous les désirs de son petit ami, un jeune homme accro à la drogue et piercings en tous genres, qui, pour survivre livre des cassettes de films X...
Lestat, fugueur lui aussi se veut le protecteur de Daphney, jeune toxico, enceinte...
Tous sont "perdus", "largués" dans ce Las Vegas fait de milles lumières , un rêve inaccessible pour eux se transformant en cauchemar.
Je me suis attachée à ces personnes, qui, de prime abord paraissent antipathiques, dépravés, obsédés, l'auteur utilisant des mots crus les concernant, mais il a su nous faire entrer dans leurs pensées les plus profondes, d'où,le sentiment pour moi de les connaitre ainsi de les comprendre.
J'ai appréhendé cette lecture un peu "éparpillée", passant d'un scène à l'autre, du présent au passé et vice-versa.
Charles Bock ne mâche pas ses mots lorsqu'il s'agit de parler des scènes de sexe, sans doute afin de mieux nous transporter dans cet univers glauque qu'est Las Vegas en coulisses.
Au final, j'ai passé un agréable moment de lecture.
Je regrette d'avoir laissé tous ces jeunes dans les rues de Las Vegas.
Je tenterai très certainement une autre lecture de cet auteur.

"Nous nous avançons vers des destins qu'il nous est impossible de connaître. Nous luttons contre la douleur du monde, au moment même où nous sommes condamnés à y participer".

Publié dans Partenariats

Commenter cet article