Quoi de neuf sur la guerre ?

Publié le par lespassionsdemalo

Quoi de neuf sur la guerre ?
Quoi de neuf sur la guerre ?

 

TITRE:  Quoi de neuf sur la guerre

AUTEUR:  Robert Bober

ÉDITIONS: Folio

NOMBRE DE PAGES: 248

Résumé :

Quoi de neuf sur la guerre ?

En principe rien, puisqu'elle est finie.

Nous sommes en 1945-1946, dans un atelier de confection pour dames de la rue de Turenne, à Paris. Il y a là M. Albert, le patron, et sa femme. Léa. Leurs enfants, Raphaël et Betty. Léon, le presseur. Les mécaniciens, Maurice, rescapé d’Auschwitz et Charles dont la femme et les enfants ne sont pas revenus. Et les finisseuses, Mme Paulette, Mme Andrée, Jacqueline. Et il y a l'histoire de leurs relations et de leur prétention au bonheur.

Dans l'atelier de M. Albert, on ne parle pas vraiment de la guerre. On tourne seulement autour même si parfois, sans prévenir, elle fait irruption. Alors les rires et les larmes se heurtent sans que l'on sache jamais qui l'emporte. Alors, "ceux qui ont une idée juste de la vie" proposent simplement un café ou un verre de thé avec, au fond un peu de confiture de fraises.

1981-1982. Trente cinq ans après, quoi de neuf sur la guerre ? rien de neuf sur la guerre. Parce que, comme le disait M. Albert en 1945 : "Les larmes c'est le seul stock qui ne s'épuise jamais."

Monn ressenti:

J'ai hésité longuement avant d'ouvrir ce livre, encore un sur la guerre!!!

Pour honorer le challenge de Zazy "Prix du livre France-Inter", je me suis lancée. C'est une agréable surprise qui m'attendait là...

Dans l'atelier de confection de M. Albert, règne une ambiance chaleureuse, les âmes blessées pansent  leurs maux dans cet atelier, auprès de leurs semblables, autour d'une tasse de thé.

Tour à tour, les protagonistes prennent la parole à chaque paragraphe, un petit moins à mes yeux  car il faut un certain temps avant de comprendre qui parle en début de chapitre. Cela, ne m'a toutefois pas vraiment gênée dans ma lecture.

Tous les personnages sont très attachants et touchants. Pour ma part, j'ai eu un petit faible pour Charles, cet homme blessé qui ne rit jamais, mais, qui sait écouter et réconforter son entourage.

En fait, dans ce récit, la guerre n'est pas omniprésente. Comme il est dit dans le résumé : "On tourne seulement autour même si parfois, sans prévenir, elle fait irruption."

J'ai aimé ce roman, j'ai aimé partager les moments chaleureux passés dans l'atelier de M. Albert.

Encore une fois je constate que les victimes de cette guerre ne se plaignent jamais, savent rester dignes et unis.

Biographie de l'auteur :

images-copie-27.jpg

En 1933, Robert Bober a deux ans lorsque sa famille fuit le nazisme et se réfugie à Paris. Après l'obtention  du certificat  d’Études  Primaires, il arrête l'école. Successivement, tailleur, potier, éducateur, il devient assistant de Truffaut. Réalisateur à la télévision depuis 1967, Robert Bober est l'auteur d'une centaine de films documentaires. Également  romancier, il publie son premier ouvrage "Quoi de neuf sur la guerre ?" pour lequel il reçoit le Prix du Livre Inter en 1994. Son deuxième roman, "Berg et Beck", sort en 1999.

Lu dans le cadre du challenge "Prix du livre France-Inter" organisé par Zazy

michel10

Publié dans Mes Challenges

Commenter cet article

LOUIS C. 09/01/2013 18:46


Bonjour, pourriez vous me détailler le personnage de Léon ? Si celà ne vous dérange pas biensur !


Merci d'avance.

zazy 30/04/2012 17:30


Je vais l'acheter car tu me donnes envie de l'avoir dans ma bibliothèque

lespassionsdemalo 01/05/2012 18:08



Très beau livre, tu ne le regretteras pas